Le premier Capucin gabonais ; le frère Gloire Romeo MAMPASSI est en Vacance dans son terroir. Et il en profite pour nous parler du philosophât au Benin.

Présent au Gabon depuis 17 ans déjà, les frères mineurs capucins ont de l’espoir pour l’avenir. C’est en effet en 2013 que s’ouvre la formation aux jeunes gabonais désirant suivre Jésus Christ à travers les pas de saint François d’Assisse. Et après le frère Gloire, d’autres emboitent le pas.

Après être passé par Cocobeach et la Côte-D’ivoire pour le postulat ; et le Cameroun pour le noviciat, frère Gloire Romeo est maintenant séminariste à l’institut de philosophie et de franciscanisme de Ouidah au Benin ou il a débuté la philosophie. De ce fait, son séjour  ici au Gabon a été l’occasion pour nous de lui poser quelques questions sur la formation capucine.

Fr Marius : Bonjour frère Gloire, paix et Bien ! Pouvez vous vous présenter au près des internautes ?

Fr Gloire : Je suis frère Gloire Romeo MAMPASSI, capucin et je suis de la paroisse sainte Thérèse d’Essassa.

Fr Marius : Alors parlez nous un peu  du  déroulement  la formation au Benin ?

Fr Gloire : Ma formation au Benin se passe très bien. J’ai été accueilli le 22 septembre 2016 un peu de temps après ma profession temporaire au Cameroun. Et je peux vous dire que je fus très bien reçu. Le peuple Béninois est très hospitalier et chaleureux. Je me suis rapidement adapté à l’environnement de  ce vaste institut ou je suis. Je  dis vaste parce que il ya plus de 45 étudiants provenant de plusieurs pays entre autres : Cameroun, cote d’ivoire, Burkina Faso, Togo, Benin et Gabon. L’ambiance fraternelle est au point et très enrichissant culturellement. Notre vie est rythmé par les études, la prière et le travail. Nous avons aussi des temps de loisirs et de divertissement ainsi que des activités pastorales.

Fr Marius : Alors dites nous quelle est votre appréciation pour cette première année et aussi votre message aux jeunes qui désirent passer à l’acte et hésite.

Fr Gloire : Je rends grâce à Dieu pour cette première année qui fut positive dans mes résultats. Je suis prêt à débuter la prochaine étape. Et je voudrais dire aux jeunes de ne pas avoir peur, le plus important est de faire le premier pas. Au reste, il faut se laisser guider par l’Esprit. Chez nous les capucins on a pour charisme de vivre dans la Minorité en suivant le Christ Pauvre, Chaste et Obéissant à traves François d’Assisse.

Fr Marius : Merci frère et bon séjour au Gabon