ESSASSA

La première maison de notre mission au Gabon.

La paroisse a été fondée il y a quatre ans (en 1996) et à l’origine comprenait trois gros villages, situés le long de la route nationale principale: Essassa, Nkok et Nkoltang. Dans les années suivantes se sont ajoutés à la paroisse d’autres villages (Bikélé, Bizango, Ayeme Plaine et Ayeme Maritime), ce qui signifie que la paroisse est devenue très vaste et très diversifiée. Avant la date de l’érection de la paroisse, tous les villages situés sur son territoire étaient sous la pastorale des missionnaires et des prêtres diocésains de St Michel de Libreville. Les villages avaient leurs chapelles  desservies périodiquement pour la liturgie et la catéchèse. Au départ, les missionnaires ont fait leur chemin dans la zone de la mer, aménageant les cours d’eau et nageant dans la partie supérieure ; puis, avec le travail des forestiers, ont été aménagées des routes de terre,  latérites  puis asphaltées. Les gens ont commencé à émigrer des rivières du côté de la route, déplaçant ainsi le village tout entier vers un nouvel emplacement.

A Essassa est aussi le seul monastère au Gabon, un monastère de Clarisses contemplatives, elles ont également fait pression depuis des années pour la présence dans l’archidiocèse de l’un des ordres religieux franciscains.

Dans la paroisse il y a plusieurs groupes en activité : Le Renouveau Charismatique, Les Servants d’autels et deux Chorales paroissiales.

Les Capucins avec l’aide des autochtones gèrent l’école maternelle pour les enfants de 3 à 5 ans. Les frères de la paroisse ont pris en charge la construction  d’un dispensaire pour que même les plus pauvres aient un accès aux soins de santé.

La fraternité se compose de fr. Slawomir Siczek (Gardien du couvent et curé de la paroisse) et de fr. Daniel Stelmaszek.