Nous étions nombreux à prendre part à cette neuvième édition du pèlerinage à pied; Ntoum – Cocobeach, qui s’est déroulé du 20 au 25 juin 2016‎. A cet effet, près de 187 pèlerins étaient réunis à la paroisse Saint THOMAS de Ntoum le lundi 20 juin. Pour le début du dit événement qui a été lancé par une messe d’action de grâce présidée par le père Daniel Stelmaszek. Le thème retenu pour cette édition était «Heureux les Miséricordieux, car ils obtiendront Miséricorde » Mt 5,7.

Ainsi, notre curiosité nous amène à rapporter de façon brève le déroulement de cet événement.

S’agissant de la journée du pèlerin, nous rappelons que; le pèlerinage est un acte religieux, d’action de grâce et de pénitence. C’est une retraite en route avec pour points : l’Eucharistie, les Prières, le Sacrément de réconciliation et les conférences (Enseignements)‎. En effet, dès 6h du matin les pèlerins étaient debout (réveillé). A 7h la messe puis le petit déjeuner suivi du rangement de chaque bagages, à savoir natte, drap, etc…

Les bagages rangés sont stockés à un endroit afin de faciliter la tâche à frère Michel qui était chargé de les embarquer ‎dans la voiture jusqu’à la prochaine station d’hébergement, accompagné de père Mariusz qui était chargé lui-aussi des femmes choisies pour faire la cuisine,les infirmières qui étaient avec elles et le transport de l’eau à boire destinée pour chaque escale. Une fois les pèlerins mis en rang, père Daniel et Mr Adrien (responsable de la sécurité) s’assuraient que tout le monde était bien présent. Ceci étant, père Daniel passait en révision les pièces de son bus blanc. C’est à dire qu’il animait motivait les pèlerins comme lui-même savait le faire (avant et pendant la marche). La journée de la marche commençait par les Prières de Lourdes, et après ça on chantait, dansait, …, puis on écoutait les enseignements donnés par les prêtres. Pour cet nous avons eu comme prêtres: père Mariusz, Darek, Yacek et Daniel. Lorsque l’enseignement était achevé on continuait à chanter pendant ce temps les prêtres étaient disponibles pour les confessions. On animait la prière de chapelet à la Vierge Marie, de la Miséricorde Divine et le chapelet de JÉSUS CHRIST dans le Saint Sacrément.

Aux environs de 16h, nous arrivons dans le village prévu pour passer la nuit. Et là Viki‎ en accord avec les catéchistes dirigeaient les pèlerins dans leurs différents dortoirs. Après la douche nous étions invités à partager fraternellement le repas du soir. C’était un moment de partage occasion où l’on faisait connaissance en veillant ensemble jusqu’à 22h30, puis nous recevions la bénédiction de la part de père Daniel pour ensuite rentrer dormir pour récupérer des forces pour la journée suivante.

Aussi, durant ces cinq jours de marche nous avons observé une certaine complicité entre tous. Acceptant avec humilité et modestie les comportements de tout un chacun. Ainsi que les conditions de logements et alimentations. Il n’était pas rare de voir les gestes d’amour entre les pèlerins, partageant ensemble le peu qu’ils  avaient ; eau, amuse bouche etc. D’autres se faisaient même aider leurs petits  bagages (sac à dos). Ces journées de marche vers la paroisse Notre Dame de la Miséricorde de Cocobeach fut riche pour tous. En faisant escale dans toutes les chapelles qui longent l’axe Ntoum – Cocobeach. Là nous étions chaleureusement accueillis par les catéchistes et les habitants. Qui au passage ont apprêté eau, collation et nourriture tout ceci dans une sonorisation au rythme Fang. En outre, c’était pratiquement la même ambiance dans les villages où nous passions les nuits. Faits marquant : la chapelle Saint Joseph de Mbongofala, site appelé colline de la réconciliation, là les pèlerins des années précédentes ont fait des témoignages de plus chacun a eu à embrasser son prochain en se serrant dans les bras. Demandant pardon si notre comportement a dérangé. Mais aussi à remercier son frère et sa sœur pour sa présence, car, chacun était une force pour l’autre.

En somme, nous disons merci a Dieu qui a permis et rendu possible cette neuvième édition du pèlerinage à pied Ntoum – Cocobeach. A ceux qui l’ont soutenu spirituellement et matériellement. A sœur Paula,Thérèse qui massaient les pieds des pèlerins qui n’en pouvaient plus ,en donnant des médicaments conseillés. Sans oublier les encouragements du petit Pawel (11mois seulement) le plus petit jeune des pèlerins et maman Bernadette 83ans la plus âgée, moyenne d’âge dans l’ensemble 34ans. Grand merci à tous les pèlerins car, sans eux on n’aurait pu le réaliser. Merci aux enfants de chœurs qui sans bouder ont été au service de tous. Et enfin comme le dit le dicton : «À tout Seigneur, tout honneur ». Merci et encouragements à l’ordre des frères Mineurs Capucins présents au Gabon : père Slawomir Siczek ; père Daniel Stelmaszek ; père Darek Jagodzinski; père Mariusz Zacharkiewicz ; père Jaroslaw Antoniok; père Grégoire Swiderski; père Yacek Dybala et frère Michel Saniewski, qui ont tout mi en œuvres pour la réussite de cette neuvième édition.

Sur ce, nous nous donnons rendez-vous pour l’année prochaine.

«Église du Gabon, lève-toi et marche » Jean Paul II:1982.

Fr. Emil