Il est  de coutume que dans la vie franciscaine capucine nous ayons des retraites, des recollections avant d’entreprendre tout bon projet. Et celle qui s’est déroulé du 21 au 29 septembre est le moment fort qui inaugure l’année académique 2017-2018 au centre de philosophie et de franciscanisme(CEPF) d’Ouidah au Benin.

Ce centre de formation qui accueille les capucins de plusieurs pays dont le Gabon a reçu cette année le père Eric BIDOT, provincial des capucins de France avec qui nous sommes allés « au fil des constitutions », thème de la retraite. Ce thème fut très intéressant parce qu’il nous afait parcourir nos constitutions jusqu’à celles de 2012. En fait les constitutions sont ces directives qui nous aident à vivre notre charisme dans le siècle.

C’est donc une expérience merveilleuse pour nous la cinquantaine qui fut « Réunis en Christ comme en une seule famille[1] », pour réfléchir sur notre vie de fraternité et de minorité. Et durant cette semaine nous avons compris que les constitutions ne sont pas un texte qui nous dicterait seulement « le permis » ou « le défendu » mais que c’est un projet de vie qui doit être lu avec amour comme l’a rappelé le prédicateur.

Vivement que cette semaine nous pousse à mieux « connaitre le caractère et projet de vie de notre fraternité afin d’être fidèles à l’Evangile et à notre authentique tradition[2] » et que la vierge immaculé nous y aide. PAIX ET BIEN !

fr. Gloire


[1]Constitutions I, 5:4

[2]ibid. II, 5 :2